OOPS. Your Flash player is missing or outdated.Click here to update your player so you can see this content.

Flash info

L'Assemblée Générale d' Appel Détresse s'est tenue à Nantes le 7 avril 2018.

 

Faire un Don

En savoir plus

Recherche

Statistiques

Visiteurs: 523480
Vous êtes ici: Accueil arrow AD dans le Monde arrow Madagascar
Tsaramasay: historique de l'action AD

 

HISTORIQUE ET ORIGINE DU CENTRE MEDICAL  MAHEREZA

 

Le Centre MAHEREZA a été inauguré le 23 juin 1993.

C.N.A.D. Centre Nutritionnelle Appel Détresse est né 3 ans après avec une subvention reçue de l'ONG APPEL DETRESSE DE NANTES.

Ce Centre MAHEREZA qui veut dire "COURAGE" est né après la visite à domicile d'un comité de paroissiens avec une sœur.

On y a constaté que beaucoup de gens étaient malades et ne pouvaient se faire soigner faute d'argent pour acheter les médicaments.

70 % des foyers n'ont pas de travail fixe.

Nous sommes situés dans un quartier très pauvre de la Capitale. 

Des dons venant du Canada nous ont aidés à démarrer.

Nous avons acheté une ancienne résidence  et nous l'avons rénovée. C'est pourquoi les pièces utiles sont très étroites.

En faisant des projets un peu partout nous avons pu faire vivre ce Centre. Il devient autonome mais ne se paie pas de luxe ni de gâteries. De temps en temps nous recevons des dons de nos parents et amis. 

C'est un peu plus tard (1996) que nous avons ouvert le Centre de Récupération Nutritionnelle.

Le médecin constatant le grand nombre d'enfants malnutris qui venaient en consultation a exprimé ce désir pour leur venir en aide. 

C'est avec l'Association Appel Détresse de Nantes que nous avons ouvert ce Centre. C'est pourquoi nous l'appelons : C.N.A.D. Centre Nutritionnel Appel Détresse. Cette organisation nous donne une subvention à peu près de 100 € par mois. Ce qui nous aide vraiment pour les denrées quotidiennes. Deux fois par année, nous recevons du lait en poudre, des pâtes alimentaires et autres aliments dans un conteneur qui est distribué à 9 Centres sur l'Ile.  Je suis la répondante de cet O.N.G. à Madagascar. Je reçois le conteneur et le distribue à tous les Centres bénéficiaires et cette Association de Nantes. Il y a aussi des médicaments que nous devons triés et envoyés ailleurs aussi.

Cet aide ne suffit pas pour le moment.  Il nous faut payer les salaires 50 € par mois pour 3 femmes et le bois de chauffage et bien autres choses qui ne concernent par la nourriture.

Une famille amie,  Indiens de Madagascar nous donne à chaque mois un don d'un sac de riz. C'est merv                                      

Au Dispensaire, nous achetons des médicaments à chaque mois pour répondre aux besoins.  surtout les médicaments génériques. Nous les vendons à très bon marché pour permettre aux gens de les acheter. Nous faisons chaque mois le relevé des dons que nous avons fait aux pauvres grâce aux médicaments que nous recevons d'Appel Détresse. 

Nous avons visité les 200 familles pauvres et avons établi pour chacune une fiche qui nous donne le prix que cette famille peut payer.  Il y en a qui peuvent payer la moitié, d'autres ne paies que la consultation, d'autres ne paient rien. 

EN UN MOT

 

1.      UN DISPENSAIRE

2.      UNE DENTISTERIE

3.      UNE PHARMACIE

4.      UNE SALLE DE PREMIER SOINS

5.      VACCINATION

6.      SUIVI DE LA MALNUTRITION DES ENFANTS

 

CENTRE MAHEREZA DE TSARAMASAY

 1.        C'est une Structure agissant dans le sens de l'action humanitaire et sociale.

Le comité social s'occupe principalement de près de 200 familles.  Jusqu'ici nous   

nous occupions des enfants scolarisés avec la Cantine. 

Maintenant nous accueillons 140 enfants analphabètes,  les malades et les jeunes   

filles qui désirent gagner leur vie et les bébés malnutris avec leur maman.

 2.        Notre intervention…

Tous les jours, le dispensaire et la pharmacie sont ouverts à tous.

Tous les jours les bébés  environ 40-45 viennent manger au Centre de récupération nutritionnelle pour les malnutris. Il y a vaccination, pesée, suivi, etc…

Tous les jours le dentiste accueille des malades. 

Dans ce Centre Social des élèves de coupe et couture suivent l'année scolaire durant 2  ans et font les examens du Diocèse à la fin de l'année. Elles reçoivent un diplôme  

approuvé par  l'État.

 

3.        Le but que nous envisageons

Éducation sanitaire,  puériculture, formation des mamans,  donner aux enfants une bonne santé et leur permettre de récupérer leur poids. Permettre aux élèves de mieux étudier.  L'alphabétisation nous tient à coeur aussi. 

            4.   Personnel responsable.

Une religieuse Missionnaire de L'Immaculée-Conception en assure l'administration et la bonne marche. Elle s'appelle Sœur Julienne RASOARIVELO.

Nous avons une personne responsable des vivres et capable de tenir la gestion de ces stocks et de rendre compte de l'utilisation des denrées.

10 personnes sont salariées dans ce Centre 

Bénéficiaires:

  • Les malades du quartier, les enfants pour la vaccination
  • les bébés malnutris. Centre de récupération.  Environ 30 à 45 enfants.
  • Les mamans de ces enfants sont toutes pauvres et ne mangent pas à leur faim. Une aide pour elles serait souhaitée.
Suite aux soins donnés au Centre Dispensaire, le médecin a suggéré un  centre de récupération nutritionnelle pour les bébés qui manquent de nourriture et qui sont sous-alimentés. C'est le médecin qui nous les envoie ou qui les retire.  Un suivi est fait  tous les 15 jours et nous sommes heureuses du résultat. 

 

CENTRE DE RECUPERATION NUTRITIONNELLE APPEL DETRESSE

C.N.A.D.

 

C'est en 1996 que nous avons ouvert le Centre de Récupération Nutritionnelle.

Le médecin constatant le grand nombre d'enfants malnutris qui venaient en consultation a exprimé ce désir pour leur venir en aide.

 C'est avec l'association Appel Détresse de Nantes que nous avons ouvert ce Centre.  C'est pourquoi nous l'appelons: Centre Nutritionnel Appel Détresse (CNAD).

Cette organisation nous donne une subvention à peu près de 100€ par mois.  Cela nous aider vraiment pour les dentées quotidiennes.  Ensuite, deux fois par année, nous recevons du lait en poudre, des pâtes alimentaires et autres aliments;  En plus, nous recevons des médicaments pour pouvoir soigner ces enfants.

nbsp;

Nous apprécions beaucoup tout ce dont on nous a envoyé jusqu'à présent et nous sommes très reconnaissants envers tous nos bienfaiteurs.

Nous recevons 30 à 45 enfants par jour.  Le médecin suit de près leur santé, l'aide soignante les vaccine périodiquement et les pèse. Il y a 2 femmes qui viennent préparer le repas de ces enfants tous les jours.  Les parents des enfants qui viennent sont tous pauvres, ils cherchent de quoi manger tous les jours.  On donne une éducation aux personnes qui amènent ces enfants au C.N.A.D. sur le savoir vivre et la propreté.

BUT DE CE CENTRE DE RECUPERATION NUTRIONNELLE

  • Donner à ces enfants au moins un bon repas par jour selon leur âge et leur état de santé.
  • L'Education permanent des mamans : hygiène, puériculture etc...
  • Trouver la nourriture nécessaire  et  soulager la misère
  • Réhabiliter la cuisine qui est insalubre pour le moment.
  • Prévoir de l'aération à cause de la fumée qui s'y dégage.
  • Trouver des moyens financiers pour les denrées etc…

Adresse et téléphone:

 Sœur Yolaine Lavoie, m.i.c.  ou Sœur Julienne RASOARIVELO

LOT IVT 15  TSARAMASAY

ANTANANARIVO

101 MADAGASCAR


Tél: 020 22 230 71

  Personnel   

  • Une Sœur responsable et administratrice  
  • Une femme médecin
  • Une femme aide-soignante
  • Un médecin dentiste
  • Une femme aide-dentiste
  • Une femme préposée à la pharmacie
  • Une femme caissière
  • Une femme secrétaire
  • Un gardien et commissionnaire
 
< Précédent   Suivant >